Saviez-vous qu’il est très facile de faire un macérât huileux de pâquerettes (Bellis Perennis de leur nom botanique) Oui, oui, vous savez? ces petites fleurs blanches qui fleurissent dans nos jardins!

Mais à quoi ça sert?

Le macérat de pâquerettes est apprécié pour son effet tenseur et galbant sur la poitrine, mais pas que… En effet, il a la réputation aussi de raffermir n’importe quelle partie du corps dont la peau est relâchée et peut également soulager des coups et bosses.

Comment l’utiliser?

Le macérât huileux de pâquerettes peut s’utiliser pur en massage sur les zones à traiter ou en synergie avec d’autres huiles végétales. On peut aussi l’agrémenter de quelques gouttes d’huiles essentielles suivant l’effet voulu. Dans ce cas, faites bien attention aux contre-indications de chaque huile essentielle utilisée.

Comment faire son macérât huileux de pâquerettes soi-même?

L’avantage de le faire soi-même c’est:

  • Que ça revient bien moins cher qu’acheté en magasin
  • Que vous utilisez l’huile végétale que vous voulez. Il est souvent fait à partir d’huile végétale de tournesol, sans doute question rentabilité. Personnellement, je préfère l’huile végétale de sésame qui, d’une part s’oxyde moins vite et, d’autre part, ne laisse pas de film gras sur la peau. Mais dans tous les cas, prenez une huile végétale vierge, bio, de première pression à froid et non modifiée pour en avoir tous les bienfaits.

Un petit désavantage dans tout ça, c’est qu’il faut attendre minimum 1 mois pour pouvoir l’utiliser. Mais quelle satisfaction d’avoir fait son produit soi-même et surtout de savoir qu’il est 100% naturel 🙂

 

Macérat de pâquerettes

Macérât huileux de pâquerette

Un macérât huileux tout simple à réaliser pour raffermir la peau
Imprimer la recette
Type de recetteApplication cutanée
CatégorieCosmétique
Mots clésmassage, raffermissant

Ingrédients

  • Fleurs de pâquerettes cueillez des fleurs non fânées (sans la tige)
  • HV au choix en quantité pour recouvrir totalement les pâquerettes
  • Vitamine E suivant la sensibilité de l'huile végétale utilisée

Instructions

  • Cueillez vos pâquerettes dans un endroit sûr, loin de la pollution pour éviter que des pesticides ne soient inclus dans votre préparation
  • Lavez vos pâquerettes délicatement pour ne pas les abîmer mais en veillant à retirer tous les résidus de terre.
  • Laissez sécher vos pâquerettes pour que toute l'eau soit évaporée. S'il reste de l'eau, vous risquez de voir votre préparation moisir durant le temps de macération.
    Vous pouvez carrément aussi faire sécher vos fleurs complètement pour qu'elles ne contiennent plus d'eau du tout. Là, les avis sont partagés.
    Pour ma part, je les ai mises fraîches dans l'huile mais bien séchées de leur eau de lavage.
  • Mettez vos pâquerettes dans un pot en verre à couvercle
  • Recouvrez les fleurs avec votre huile végétale choisie
  • Laissez reposer pendant 3-4 semaines à la lumière du jour, (pas en plein soleil pour éviter que l'huile végétale ne rancisse) et secouez tous les jours pour faciliter le mélange
  • Filtrez à l'aide d'un tissu fin ou d'un filtre à café en veillant à bien presser les fleurs dans le tissu pour en extraire un maximum de composants.
  • Refiltrez si besoin, par exemple si des petites particules de fleurs ont réussi à s'échapper du filtre.
  • Rajoutez un peu de Vitamine E (entre 0.02% et 0.5% du poids d'huile, en fonction de la sensibilité de l'huile végétale utilisée) pour conserver votre macérât plus longtemps

Conseils

  • Si vous utilisez des fleurs fraîches, ne fermez pas hermétiquement le pot afin que la condensation provoquée par l'humidité des fleurs éventuelle puisse s'évaporer (sur ma photo on peut voir un peu de condensation d'ailleurs et à l'heure où je vous écris, elle a complètement disparu vu que le couvercle n'était que posé sur le bocal).
    Mais n'oubliez pas de bien fermer quand vous secouez votre pot hein!
    Macérat de pâquerettes
Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Fermer le menu
×